LES SYSTÈMES D'ÉTANCHÉITÉ LIQUIDE : ALSAN®

Les systèmes d’étanchéité liquide (SEL) sont destinés à des applications difficiles à réaliser avec des membranes d’étanchéité traditionnelles. Ils permettent par ailleurs une circulation des piétons directe, sans protection rapportée (chape, dallage, dalles sur plots,...).

Souples, fiables et durables, les résines polyuréthane qui constituent la gamme Alsan® sont idéales pour réaliser l’étanchéité liquide de certains ouvrages particuliers (gradins, balcons, formes complexes, pièces humides…), pour lesquels la mise en œuvre de membranes d’étanchéité s’avère délicate, voire impossible.

L’étanchéité des relevés

Alsan® Flashing est une solution dédiée à l’étanchéité liquide des relevés, particulièrement confortable à appliquer. Le produit se présente sous la forme d’une résine bitume/polyuréthane mono-composante dont la mise en œuvre s’effectue in situ à l’aide d’une brosse ou d’un rouleau, sans primaire. Ce procédé s’applique à tous les relevés courants ainsi qu’aux chéneaux, en travaux neufs comme en réfection.

Les produits :Alsan® Flashing | Alsan® Voile Flashing | ...

L’étanchéité en résine à polymérisation rapide

La vitesse de polymérisation ainsi que l'absence de délai de recouvrement permettent aux systèmes d'étanchéité liquide Alsan® 770 une remise en circulation exceptionnellement courte avec un rendu et une finition irréprochables aussi bien en neuf qu'en rénovation.

Les produits :Alsan® 770 | Alsan® 770 TX | ...

La gamme Alsan®

Surfaces circulables :Alsan® 500 | Alsan® 500 F | Alsan® Quick 500 | ...

Surfaces non-circulables :Alsan® 400 | Alsan® 410 | Alsan® 310 | ...

Revêtement de sols décoratif :Alsan® Floorstone

Quelles sont les applications des sytèmes d'étanchéité liquide ?

  • Ouvrages délicats voire impossibles à étancher par des membranes traditionnelles : gradins,
    coursives, coupoles, chéneaux, pièces humides, douches “à l’italienne”...
  • Ouvrages n’admettant pas de surépaisseurs ou de surcharges, notamment en rénovation :
    balcons, loggias, petites terrasses…
  • Espaces où les joints sont proscrits : salles blanches, laboratoires…
  • Travaux où l’utilisation d’une flamme est proscrite.
  • Chantiers d’accès difficile avec un équipement encombrant.

 

COMMENT RÉUSSIR LA MISE EN OEUVRE D’UN SYSTÈME D’ÉTANCHÉITÉ LIQUIDE ?

Des règles communes à tous les systèmes doivent être impérativement respectées :
- La température d’utilisation des résines : de + 5 à 35 °C.
- Le support doit être sec et cohésif.
- Poncer et dépoussiérer le support.
- Bien mélanger les pots avant utilisation.
- Utilisation des pots obligatoirement dans les 24 h après ouverture.
- Un primaire est indispensable (sauf Alsan® Flashing).
- Les délais de séchage et de recouvrement doivent être soigneusement respectés.
- Le traitement des relevés et des points singuliers s’effectue avant la mise en oeuvre de la résine.

 

Préparation du support

Elimination préalable de tous les éléments non adhérents, et en particulier lors des travaux de réfection en revenant au support initial par tous moyens mécaniques appropriés (ponçage, par exemple).

Application du primaire

Le primaire assure la bonne adhérence du revêtement d’étanchéité et crée une barrière à la vapeur d’eau contenue dans le support. Il s’applique à la brosse ou au rouleau en couches  croisées. La consommation de primaire, ainsi que les temps de séchage et de recouvrement sont précisés pour chaque système. L’aspect final doit être brillant, sinon une nouvelle couche de primaire doit être appliquée.
Au-delà de 48 h, certains primaires se vitrifient. Il est donc nécessaire de procéder à un léger ponçage suivi de l’application d’une nouvelle couche de primaire, afin de permettre l’accrochage de la résine d’étanchéité.

Entoilage

L’entoilage est nécessaire sur toutes les surfaces susceptibles de se fissurer (angles rentrants, jonctions des parois, liaison entre  matériaux…). L’opération consiste à disposer une armature dans les angles avec un marouflage dans la résine.

Mise en oeuvre de la résine

À l’aide d’un rouleau, démarrer par les parties verticales puis par la surface courante en veillant à bien croiser les couches. Le nombre
de couches est fonction du système. Il est impératif de respecter les délais de séchage et de recouvrement :
- Temps de séchage : délai à partir duquel il est possible de circuler sur le revêtement pour continuer la mise en oeuvre.
- Temps de recouvrement : délai maximum pour la mise en oeuvre d’une couche supplémentaire. Passé ce délai, il est nécessaire de remettre une couche de primaire.
- Délai de mise en service (“circulable après x h”) : temps minimum nécessaire à l’accès au trafic normal.