Maison d’habitation des Zipperle à Merano (Italie)

Une maison de rêve tournée vers le soleil

Maison d’habitation des Zipperle à Merano (Italie)

 

Les maîtres d’œuvre posaient des exigences très concrètes: la nouvelle maison à Merano devait loger trois générations et remplir des critères écologiques. La famille Zipperle, composée des grands-parents, des parents et de trois enfants, a fait l’acquisition d’un immeuble moderne récent en 2001 d’une surface habitable de 240 m² répartis sur deux étages, dont l’architecture particulière offre un aspect peu commun.

Une ambiance ensoleillée

La planification physique approfondie permet trois zones résidentielles séparées les unes des autres et définies selon les besoins individuels. «Il était important que l’aspect écologique ne se limite pas uniquement aux matériaux de construction utilisés, mais que la maison puisse aussi dès le début recourir passivement aux ressources d’énergie naturelles», explique l’architecte Erich Erlacher. La vue en plan ovale, presque en forme de bateau, assure une bonne exposition lumineuse. Le plafond en saillie et le toit bloquent efficacement les rayons du soleil en été, et en hiver, le soleil bas sur l’horizon offre une excellente couverture lumineuse. Autre particularité architecturale: une façade en lames de verre côté nord protège le mur des intempéries, l’espace entre la façade et le mur servant de tampon thermique. Ces mêmes lames de verre servent de rambarde pour la grande surface dégagée en forme de balcon de l’étage supérieur et permettent de refroidir les pièces. 

Bois naturel

Le maître d’œuvre et l’architecte ont choisi des éléments en bois plein préfabriqués pour le toit et le mur. Leur faible épaisseur génère non seulement un gain d’espace, mais permet aussi une installation très rapide malgré la forme inhabituelle de la maison. Pour réduire la consommation d’énergie, des matériaux isolants PAVATEX en fibres de bois furent ajoutés à la structure compacte sur la toiture et le mur. Le toit de cette maison ne dispose pas d’une isolation traditionnelle et comme il ne forme qu’une protection à la manière d’un écran au-dessus des pièces, les plafonds plats ont été isolés avec PAVATHERM, atteignant une valeur U de 0,18 W/(m².K). Outre le calorifugeage, les panneaux isolants PAVATEX en fibres de bois assurent aussi une protection contre la chaleur estivale et le bruit. 

Isolation avec des fibres de bois

A l’intérieur, la structure murale commence par un panneau en placoplâtre fixé aux éléments en bois plein de 90 mm d’épaisseur collés en croix. Viennent ensuite des panneaux PAVATHERM de 80 millimètres et un système composite d’isolation thermique avec PAVATEX DIFFUTHERM de même épaisseur. Le mur atteint une valeur U de 0,21 W/(m².K). La finition extérieure est assurée par un mortier de chaux hydraulique dans les tons qui suivent la course du soleil.

Les matériaux isolants PAVATEX en fibres de bois sont produits à partir de bois résiduel de conifères sans additifs externes, remplissant ainsi les exigences écologiques du maître d’œuvre et contribuant à une structure murale très homogène. En outre, les excellentes propriétés isolantes permettent au mur extérieur de 30 centimètres d’offrir une protection thermique aussi bonne qu’un mur de brique bien plus épais, et procurent en plus un gain d’espace habitable considérable. 

Economies d’énergie et confort de l’habitat

Grâce à la structure murale et à l’utilisation passive des propriétés du soleil, la maison des Zipperle remplit les critères d’une maison à faible valeur énergétique. En effet, les besoins énergétiques ne représentent que le tiers de ceux d’une maison massive traditionnelle. Cette maison contribue ainsi à la préservation de l’environnement grâce aux coûts d’énergie extrêmement faibles et offre une qualité d’habitat exceptionnelle.