Le viaduc de Saint-Paul (La Réunion)

Le viaduc de Saint-Paul signe le dernier ouvrage exceptionnel de la route des Tamarins

Le viaduc de Saint-Paul (La Réunion)

 

La membrane bitumineuse Antirock® P de SOPREMA a été choisie pour étancher les 20 000 m² de surface du viaduc de Saint-Paul à la Réunion. Un exercice réussi pour un ouvrage à contraintes spécifiques et géométrie atypique présentant 7 % de pente en long et un changement de dévers, en forme d’hélice, au milieu de l’édifice. 

L’axe principal de "L’île Intense", la route des Tamarins, qui relie Saint-Paul à Saint-Louis de la Réunion, est jalonné de ponts et viaducs parmi lesquels le viaduc de Saint-Paul, premier ouvrage du type dans le sens Nord-Sud. Long de 756 mètres en forme de “S”, il s’élève de 13 mètres par rapport au niveau de la mer pour atteindre le plateau au-dessus du Rempart de Saint-Paul à 48 m d’altitude. 

Pose directe de l’étanchéité sur l’enrobé

Ouvrage exceptionnel, étanchéité exceptionnelle ! Les contraintes spécifiques de ce viaduc tiennent principalement à sa géométrie. Pour répondre à ses particularités, EUROVIA, ADEQUAT OCEAN INDIEN et SOPREMA ont proposé une solution efficace consistant en la réalisation d’une couche de sable enrobé directement sur le béton, l’étanchéité étant ensuite directement mise en oeuvre sur cet enrobé. Cette technique permet de s’affranchir du risque de gonfles qui peut être problématique sur cette large surface en période de forte chaleur. Les contraintes d’écoulement des eaux de ruissellement ont également conduit à étancher plus de 200 avaloirs, nécessitant un soin particulier et une centaine de gargouilles.